conférence à St Samson "l'estuaire de la Rance : vers une catastrophe environnementale inéluctable"

26-06-2014

 

Il y avait environ 120 personnes à St-Samson . Avec les conférences précédentes de Dinan, Plouër, Pleudihen et La Richardais, ce sont maintenant près de 900 personnes qui se sont déplacées pour écouter les conférences d’Henri Thébault.

Finies les controverses, et l’affirmation que l’estuaire de la Rance s’envase comme les autres estuaires bretons.
Les participants ont bien fait la différence entre l’opération de vidage du piège du Lyvet annoncée par COEUR Emeraude pour cet hiver, et la mise en œuvre d’un plan durable de gestion des sédiments tel que proposé par la Commission Estuaire pour réhabiliter durablement les usages côtiers dans l’estuaire.
Ils ont compris que cette opération dite Lyvet 2, conçue dans un contexte de minimisation des impacts du barrage est insuffisante pour faire régresser l’envasement et restaurer la navigation jusqu’à Dinan.
Sans mise en œuvre d’un plan durable de gestion des sédiments, les bancs de vase qui ont atteint la cote 9 m dans la plaine de Mordreuc vont continuer à progresser et le port de Dinan sera bientôt réservé aux kayaks.
Les riverains sont réellement préoccupés par l’envasement de l’estuaire et ses conséquences sur la navigation et les usages côtiers.

L’assemblée de St-Samson s’est montrée particulièrement intéressée par les éclaircissements apportés par Henri Thébault sur les mécanismes de sédimentation dans l’estuaire notamment par le rôle essentiel du "fond de cuve" (le volume résiduel d’eau maintenu dans l’estuaire par l’usine marémotrice) sur l’envasement. Le public a ainsi pris conscience que les impacts environnementaux du barrage sont minimisés par une communication volontairement réductrice.



l'assistance à St Samson

 

 

Page précédente : Adhésion