Proposition de Plan de Gestion des Sédiments de l’Estuaire de la Rance

28-08-2012

La Commission Estuaire Rance a adressé le 28 août dernier aux représentants de l’Etat (Sous-préfets de Dinan et de St-Malo) et à EDF - les deux parties signataires de la convention de concession de l’usine marémotrice - une Proposition de Plan de Gestion des Sédiments de l’Estuaire de la Rance.

 L’étude de ce plan a été entreprise, suite à la demande de “réfléchir à un plan de gestion des sédiments en Rance maritime, ainsi qu’à une maitrise d’ouvrage »,  exprimée par les Sous-préfets de St-Malo et de Dinan, lors d’une réunion organisée dans le cadre de l’élaboration du DOCOB Natura 2000 le 11 janvier 2012.

 Pour son élaboration, Henri Thébault, mettant en œuvre ses compétences scientifiques,  a analysé les différentes études réalisées sur la sédimentation dans l’estuaire de la Rance depuis la mise en service de l’usine marémotrice. Les resituant dans une approche plus globale, il en fait une synthèse qui apporte des éclaircissements sur la dynamique sédimentaire de l’estuaire.

 Tout en s’appuyant sur le retour d’expérience du piège à vase creusé à Lyvet en 2001, ce plan propose des solutions d’extraction et de valorisation des sédiments, innovantes et adaptées à la situation actuelle.

 La Commission  espère que cette nouvelle contribution sociétale sera prise en considération.

Elle souhaite que ce rapport arrête les discussions polémiques et stériles sur l’envasement.

Elle attend que les deux parties signataires de la convention de concession : l’ETAT (propriétaire) et EDF (locataire) acceptent le principe d’un tel plan, en définissent la gouvernance et engagent les phases préparatoires à sa mise en œuvre.

 

 

 

Page précédente : Adhésion